L'assurance chomage

Un enjeu de flexibilité pour l'économie et de sécurisation pour les travailleurs
précarité
L'assurance chomage

Un enjeu de flexibilité pour l'économie et de sécurisation pour les travailleurs

J'ai une
proposition
Il y a urgence à inventer l'assurance "perte d'activité" pour tous!

Le droit au chômage des indépendants, promesse de campagne du candidat Macron, est intégrée à minima à la nouvelle convention d'assurance chômage. UNION et la CFDT ont pour objectif de sécuriser les transitions professionnelles, d’améliorer les droits et l’accompagnement des demandeurs d’emploi et de lutter contre la précarité. Après l’échec de la négociation en 2018, l’État a repris la main en fixant de nouvelles règles, tant sur les cotisations que sur l’indemnisation, très préjudiciable pour la moitié des demandeurs d'emploi. Aujourd'hui, dans le contexte de crise post-Covid19, il est plus urgent pour UNION d’inventer l’assurance "perte d'activité" de demain que de nouvelles règles paramétriques, en y incluant les travailleurs indépendants.

La CFDT négocie et préserve les droits des intermittents du spectacle
  • La F3C-CFDT a signé le 21 janvier 2019 l'accord professionnel relatif aux intermittents du spectacle

    En marge de la négociation avortée sur une nouvelle convention de l'assurance chomage, la F3C CFDT a signé, ce 21 janvier, l’accord professionnel concernant le régime particulier des annexes 8 et 10 de l’assurance chômage relatif aux salariés intermittents du spectacle.


  • Après deux semaines de négociation, un accord unanime a été trouvé et signé dans le prolongement de celui qui avait été validé en avril 2016.

    Dans un délai extrêmement court imposé par le gouvernement et en l’absence d’une évaluation chiffrée et stabilisée en raison du manque de recul sur les effets de la mise en place de l’accord 2016, aucune mesure de fond n’a pu être discutée lors des séances de négociation. Le maintien des dispositions de l’accord en vigueur a donc été décidé. Cinq articles précisent toutefois des modalités d’adaptation de ce même accord afin de rectifier des difficultés de transposition rencontrées depuis 2017.


  • La F3C CFDT a par ailleurs obtenu des mesures qualitatives et des engagements

    Ils concernent plus particulièrement la régulation sociale dans le secteur du spectacle afin de réduire la précarité, de veiller à la bonne application des dispositions des conventions collectives et de définir un encadrement plus responsable du contrat à durée déterminée d’usage :« Les signataires du présent accord s'engagent à poursuivre, au niveau des branches concernées et le cas échéant au niveau multi-professionnel, les négociations visant à conditionner le recours aux contrats à durée déterminée d’usage à des dispositions conventionnelles définissant son encadrement spécifique, avec l’objectif de couvrir l’intégralité du champ. »


  • Engagement à poursuivre une politique d’emploi pérenne

    La F3C CFDT a également obtenu l’engagement de l’ensemble des partenaires sociaux à poursuivre une politique d’emploi pérenne en demandant à l’Etat d’assumer sa décision de mettre en place le FONPEPS (doté de 90 millions par an) et destinée notamment à favoriser la transformation des contrats courts en CDI.


  • Obtention d'une évaluation des accords de 2016 en 2019

    Cet accord pourra être revu suite à l’évaluation complète des dispositions de l’accord de 2016 qui devraient disponible à l’automne 2019.

ET VOUS, QUELLES SONT VOS PROPOSITIONS ?

Pour que UNION porte votre voix avec efficacité et justesse, donnez-nous votre avis.