Droits des indépendants

Indépendants et syndicalisation
droits des indépendants
Droits des indépendants

Indépendants et syndicalisation

J'ai une
proposition
Les travailleurs indépendants ont souvent beaucoup moins de droits que les salariés

En 2016, 30,5 millions de travailleurs au sein de l'UE étaient indépendants sur un total de 214,7 millions de travailleurs en Europe des 28. Parmi ces 30 millions de travailleurs indépendants, 8,7 millions employaient des salariés eux-mêmes, tandis que 21,8 millions travaillent à leur compte, sans employés. Environ 13% du travail indépendant se situe dans le domaine scientifique et technique. (source: rapport « Les syndicats s’engagent pour la protection des travailleurs indépendants », publié par le CES (Confédération Européenne des Syndicats) en 2018.

Faire progresser la situation des indépendants
  • Eurocadres soutient l'amélioration de la situation des travailleurs indépendants

    "Les travailleurs indépendants ont souvent beaucoup moins de droits que les employés. • Dans certains pays européens, ils ne sont pas autorisés à adhérer à des syndicats ; • Dans de nombreux Etats membres de l'UE, ils n’ont juridiquement pas le droit de négocier collectivement des salaires et conditions de travail - prétendument en raison du respect du droit de la concurrence ; • L’accès à la protection sociale et aux prestations tels que les congés maladie, l’allocation chômage, le congé parental et la retraite est restreint. L'accès à la protection sociale est l'un des problèmes principaux pour les travailleurs indépendants. Pour avoir accès aux droits comme les congés de maladie, les allocations de chômage ou parental / congé de maternité, les travailleurs autonomes sont en général obligés de verser des cotisations supplémentaires individuellement. En raison du coût élevé de l'accès à ces avantages au nveau individuel, la majorité y renonce et travaille ainsi dans des situations de précarité. "

Les revendications d'Eurocadres
  • UNION et la CFDT contribue aux travaux d'Eurocadres

    1/ Le soutien de la lutte contre le faux travail indépendant ; 2/ Garantir aux travailleurs indépendant l’accès aux syndicats et le droit à la négociation collective 3/ L'établissement de règles nationales et internationales qui offrent un cadre juridique commun pour les travailleurs indépendants ; 4/ L’égalité de traitement entre salariés et indépendants, notamment en matière de protection sociale, afin de garantir des conditions de concurrence équitables ; 5/ Aux syndicats nationaux, de représenter les travailleurs indépendants et de les faire bénéficier de la négociation collective."

ET VOUS, QUELLES SONT VOS PROPOSITIONS ?

Pour que UNION porte votre voix avec efficacité et justesse, donnez-nous votre avis.